Rose a besoin de vous !

Rose Magazine est un magazine associatif indépendant. Il ne reçoit pas de subventions. Notre liberté éditoriale est donc totale. Ce sont vos dons, soutiens, legs qui nous permettent de vous garantir une information de qualité et gratuite.

Rose est une association d’intérêt général. Votre don est déductible des impôts. Rose vous propose de donner aujourd'hui et simuler votre déduction fiscale de demain.

Pourquoi donner à Rose Magazine?

En donnant à Rose, vous contribuez à :

  • Editer 200.000 exemplaires du magazine, deux fois par an. Rose Magazine
  • Distribuer gratuitement ce magazine indépendant* à grande échelle, dans les centres de lutte contre le cancer et les hôpitaux publics.
  • Nous aider dans notre projet de développement : créer un site internet où les malades et les aidants pourront échanger, chercher une information fiable et obtenir un soutien personnalisé.

* Nous n'appartenons à aucun groupe de presse

Rose logo

Bienvenue sur Rose, le magazine du cancer au féminin

Je n'ai pas de compte, je m'inscris

Forum
 
13.01.17

Sandy31130 a crée la discussion

"Cancer & Travail : Une double peine pour beaucoup"

Octobre Rose : quand tout devient rose ?

Octobre Rose

  • 1
  • 0
Rassurez-vous (ou pas) cette tribune ne fera pas du « rose bashing », comme c’est devenu très à la mode.

Non que ce déferlement de bons sentiments aux couleurs sucrées ne nous reste pas parfois un peu sur l’estomac, non que ce délire consumériste qui pique un ruban rose sur tout et n’importe quoi (des aspirateurs au papier toilette…) ne nous énerve pas un rien, mais il faut bien reconnaître au grand barnum d’Octobre rose qu’il a au moins cette vertu de parler et faire parler du cancer du sein. Ce n’est qu’un début - mais c’est mieux que rien.

Il n’est pas loin le temps où l’on ne pouvait pas même articuler le mot « cancer » sans que ce soit la panique générale, le silence gêné des uns et la fuite des autres. « Octobre rose » a sorti le cancer du sein du tabou et de l’invisibilité.

J’aime à penser que, nous aussi, à Rose-association nous avons contribué grâce à notre magazine à libérer la parole. Il y a six ans, lorsque nous avons créé cette asso et ce semestriel, nous avons dû batailler des semaines avant de trouver un visage de couverture, une femme en traitement qui accepte de poser et briser l’omerta. Nous sommes toutes (dans le « nous » il y a bien sur notre association mais aussi l’immense communauté des femmes malades de cancer) infiniment redevables à la belle Yulan Oba d’être la première à avoir oser s’afficher à 180.000 exemplaires, le regard clair, droit, un rien ironique même, un regard qui semble dire : « Un cancer ? So what ? ». Chapeau bas, Yulan !

Pourquoi le cancer du sein ? Parce que c’est le plus important en terme de femmes impactées (environ 55.000 nouveaux cas par an), celui aussi auquel on survit le mieux (85% de survie à 5 ans). Sans doute aussi car c’est le cancer le plus « moral » : le cancer du sein c’est la faute à « pas de chance ». Une malade de cancer du sein n’est suspectée de rien, ni d’avoir fumé, ni bu, ni eu des comportements sexuels à risques. Alors que les autres…

Nous sommes, tous les jours, confrontées aux idées reçues plus absurdes voire stupides sur les pathologies autre que le sein : les cancers du poumon et de la gorge, d’abord, dont les victimes se sentent complétement isolées voire en proie à l’opprobre (nous dédions dans le prochain Rose Magazine un article « psycho » sur le sujet) ; les femmes malades de cancers gynécologiques - induits par un papillomavirus dont nous sommes quasi toutes porteuses- et qui subissent les regards sentencieux ; les femmes qui vivent avec un cancer de l’anus, du foie ou de tout autre organe. Sans parler, même, de celles qui vivent avec un cancer du sein métastatique dont elles entendent à longueur de journée que ce n’est « qu’un » cancer du sein, donc que « ce n’est rien… ».

C’est pour toutes ces femmes que nous dédions cette newsletter non au cancer du sein - tant va être dit, écrit sur le sujet dans les semaines à venir... Non, à Rose nous sommes l’association qui défend les droits des malades de cancer. De tous cancers. C’est pourquoi nous voulons mettre en lumière le quotidien et le combat d’Ingrid, cancer du canal anal, Stéphanie, cancer du larynx, Cécile, cancer des ovaires et de Catherine, Béatrice, Karine, Marlène..., combattantes acharnées et silencieuses qui souffrent d’un cancer métastatique.

Ces femmes sont de chair, d’espoir, de souffrances, de bonheurs. Elles méritent toute notre admiration. Notre soutien. Notre respect. Notre écoute dans le brouhaha de la com bien huilée et des idées reçues. Ecoutez les avec nous !

Mis à jour le 15 oct. 2017

0 commentaire

À lire aussi :

L’utilisation d’un pseudonyme est fortement conseillée afin de protéger votre vie privée sur le site. La Communauté Rose est destinée à vous permettre d'apporter votre contribution aux thèmes de discussion proposés et vous êtes informé que les données qui y figurent ne peuvent être collectées ou utilisées à d'autres fins, et tout particulièrement à des fins commerciales ou de prospection. Vous pouvez demander à tout moment la suppression de vos commentaires en vous adressant à l’Association Rose. (Coordonnées ci-après). Conformément à la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 modifiée, l’Association Rose est le responsable du traitement mis en œuvre à partir de vos données à caractère personnel au titre de la gestion de votre compte et des services qui vous sont proposés sur le site. Vous avez consenti lors de la création de votre compte par le biais d’une notice d’information, à la collecte, au traitement de vos données de santé et à leur hébergement auprès de la société ATE. Vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition des informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer auprès de l’Association Rose en vous adressant à contact@rosemagazine.fr

Pour un meilleur confort de lecture, veuillez consulter le site www.rosemagazine.fr en format paysage, en pivotant votre tablette.
Bonne lecture.
Rose Magazine