Rose a besoin de vous !

Rose Magazine est un magazine associatif indépendant. Il ne reçoit pas de subventions. Notre liberté éditoriale est donc totale. Ce sont vos dons, soutiens, legs qui nous permettent de vous garantir une information de qualité et gratuite.

Rose est une association d’intérêt général. Votre don est déductible des impôts. Rose vous propose de donner aujourd'hui et simuler votre déduction fiscale de demain.

Pourquoi donner à Rose Magazine?

En donnant à Rose, vous contribuez à :

  • Editer 200.000 exemplaires du magazine, deux fois par an. Rose Magazine
  • Distribuer gratuitement ce magazine indépendant* à grande échelle, dans les centres de lutte contre le cancer et les hôpitaux publics.
  • Nous aider dans notre projet de développement : créer un site internet où les malades et les aidants pourront échanger, chercher une information fiable et obtenir un soutien personnalisé.

* Nous n'appartenons à aucun groupe de presse

Rose logo

Bienvenue sur Rose, le magazine du cancer au féminin

Je n'ai pas de compte, je m'inscris

Forum
 
13.01.17

Sandy31130 a crée la discussion

"Cancer & Travail : Une double peine pour beaucoup"

Pr Patrice Viens, Président d’UNICANCER / Rose Magazine

Pr Patrice Viens, Président d’UNICANCER

  • 0
  • 0
D’après l’enquête ODOXA réalisée pour UNICANCER*, le patient actuel veut être soigné « hors les murs », tout en restant « connecté » et acteur de sa prise en charge. »

Depuis plusieurs années, UNICANCER (Fédération nationale des centres de lutte contre le cancer) anticipe les évolutions de la cancérologie en réalisant des études prospectives, reprises notamment dans le dernier plan cancer.

Objectif ? Mieux orienter l’offre de soins des Centres de lutte contre le cancer (CLCC), leur permettre de répondre aux attentes des patients et ainsi continuer d’être pionnier dans la prise en charge du cancer en France. Ainsi, la dernière enquête** présentée le 10 octobre est particulièrement révélatrice.

Si la santé est capitale pour les Français, le cancer constitue à 85%** LA priorité absolue. « Les résultats de notre enquête montrent que le patient a changé : de plus en plus exigeant, il attend une prise en charge de qualité évidemment mais il choisit aussi son établissement selon d’autres critères, tout aussi importants pour lui : sa réputation, sa proximité géographique... Il veut être soigné « hors les murs », tout en restant « connecté » et acteur de sa prise en charge…et tout cela nous l’entendons et agissons en conséquence. » déclare le Pr Patrice Viens, Président d’UNICANCER.

 

 Un établissement de bonne réputation avant tout

Les critères de choix d’un établissement de santé relèvent bien davantage de la réputation (61%) que de la proximité ou du coût (31%). En cas d’hospitalisation pour un cancer, les trois-quarts des Français (76%) feraient avant tout confiance à leurs médecins (47% à leur spécialiste et 29% à leur généraliste) pour leur recommander un établissement. En dehors des aspects liés à la qualité des soins, le traitement « humain » du personnel et l’efficacité de la prise en charge des patients sont les facteurs clés de recommandation.

Des aspects a priori moins au cœur de la prise en charge, comme la qualité des services proposés en complément des soins, ont aussi leur importance. Parmi eux : l’accessibilité de l’hôpital et la qualité de sa restauration l’emportent nettement sur les autres, et notamment, sur la présence des associations de patients. « Les leviers de la relation avec le patient évoluent », reconnaît Pr Patrice Viens, Président d’UNICANCER. Nous devons l’accepter et penser l’hôpital autrement. Les CLCC l’ont compris depuis de nombreuses années. L’innovation et la quête de l’excellence sont au cœur de nos valeurs, au même titre que l’humanisme, la multidisciplinarité et l’égal accès de tous à des soins de qualité ».

 

De plus en plus connectés

8 Français sur 10 (81%) accepteraient d’être équipés d’objets connectés dans le cadre du suivi de leur maladie chronique. Ils sont tout aussi nombreux à penser que la santé connectée constitue une opportunité pour la prévention (82%) et même pour la qualité des soins (76%). L’ambulatoire est largement plébiscité, surtout en cas de cancer : dans un tel cas, 8 Français sur 10 (79%) préféreraient être soignés chez eux et ne se rendre que de temps en temps à l’hôpital.

Autre conséquence, les nouvelles technologies ont bouleversé aussi le rôle du patient : désormais un Français sur deux considère que le patient doit absolument être un acteur du traitement de sa maladie alors qu’ils étaient encore une large majorité (54% contre 43%) il y a deux ans à penser qu’il devait laisser faire le médecin. A l’inverse, il y a deux ans les médecins étaient déjà une majorité écrasante à 72%** à revendiquer cette plus forte implication du patient dans le traitement de sa maladie et à ne pas approuver qu’ils seraient les seuls, eux médecins, à savoir et à décider.

 

 *(Fédération nationale des centres de lutte contre le cancer)

** Enquête Odoxa réalisée pour UNICANCER en partenariat avec Sham auprès d’un échantillon de 1020 Français interrogés par Internet les 20 et 21 septembre 2017.

** Baromètre santé Odoxa 360, janvier 2015.

 

Voir les résultats détaillés de l’enquête Odoxa pour UNICANCER en partenariat avec Sham.

Mis à jour le 10 oct. 2017

0 commentaire

À lire aussi :

L’utilisation d’un pseudonyme est fortement conseillée afin de protéger votre vie privée sur le site. La Communauté Rose est destinée à vous permettre d'apporter votre contribution aux thèmes de discussion proposés et vous êtes informé que les données qui y figurent ne peuvent être collectées ou utilisées à d'autres fins, et tout particulièrement à des fins commerciales ou de prospection. Vous pouvez demander à tout moment la suppression de vos commentaires en vous adressant à l’Association Rose. (Coordonnées ci-après). Conformément à la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 modifiée, l’Association Rose est le responsable du traitement mis en œuvre à partir de vos données à caractère personnel au titre de la gestion de votre compte et des services qui vous sont proposés sur le site. Vous avez consenti lors de la création de votre compte par le biais d’une notice d’information, à la collecte, au traitement de vos données de santé et à leur hébergement auprès de la société ATE. Vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition des informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer auprès de l’Association Rose en vous adressant à contact@rosemagazine.fr

Pour un meilleur confort de lecture, veuillez consulter le site www.rosemagazine.fr en format paysage, en pivotant votre tablette.
Bonne lecture.
Rose Magazine