Rose a besoin de vous !

Rose Magazine est un magazine associatif indépendant. Il ne reçoit pas de subventions. Notre liberté éditoriale est donc totale. Ce sont vos dons, soutiens, legs qui nous permettent de vous garantir une information de qualité et gratuite.

Rose est une association d’intérêt général. Votre don est déductible des impôts. Rose vous propose de donner aujourd'hui et simuler votre déduction fiscale de demain.

Pourquoi donner à Rose Magazine?

En donnant à Rose, vous contribuez à :

  • Editer 200.000 exemplaires du magazine, deux fois par an. Rose Magazine
  • Distribuer gratuitement ce magazine indépendant* à grande échelle, dans les centres de lutte contre le cancer et les hôpitaux publics.
  • Nous aider dans notre projet de développement : créer un site internet où les malades et les aidants pourront échanger, chercher une information fiable et obtenir un soutien personnalisé.

* Nous n'appartenons à aucun groupe de presse

Rose logo

Bienvenue sur Rose, le magazine du cancer au féminin

Je n'ai pas de compte, je m'inscris

Forum
 
13.01.17

Sandy31130 a crée la discussion

"Cancer & Travail : Une double peine pour beaucoup"

Interview Sarah Dauchy - Droit  l'oubli | Rose Magazine

Dr Sarah Dauchy, psychiatre, présidente de la Société française de psycho-oncologie

  • 2
  • 3
INTERVIEW. 3 questions à Sarah Dauchy, psychiatre et chef du Département Interdisciplinaire de Soins de support à l'Institut de cancérologie Gustave Roussy. Elle revient pour nous sur le droit à l'oubli.

 

Rose Magazine. En quoi est-il important pour les malades de pouvoir bénéficier du "droit à l'oubli" ? 

Sarah Dauchy. Je crois qu’il faut distinguer la mesure concrète de l'aspect purement symbolique qu'elle recouvre. Ce qui est extrêmement important, c'est que ce nouveau droit met en cohérence le système d’assurabilité avec les données médicales : lorsqu’on dit à un patient qu’il est guéri, ou que ses risques de récidive sont minimes, et que le système d’assurance continue de lui faire payer un risque ou de le rejeter, c’est incohérent, stigmatisant et injuste. Pour les patients, il est difficile de constater que la société, d’un côté les incite à se reconstruire et, de l’autre, les confronte à ce caractère "ineffaçable". Le changement est donc plus que bienvenu !

Et sur le plan symbolique ?

Au plan symbolique, c’est plus compliqué. Ce "droit à l’oubli" peut représenter une liberté retrouvée pour certains patients, mais le terme reflète aussi la complexité du vécu psychique de l’après-cancer. En effet, l’envie d’oublier cohabite avec la conviction que l’expérience vécue restera gravée à jamais (même si parfois, et heureusement, c'est pour en sortir plus fort). L’envie d’oublier, c’est surtout l’envie que rien ne soit jamais arrivé ! Et c’est la même chose pour les proches, qui ont parfois tellement envie que le patient "oublie" que celui-ci a du mal à bénéficier du soutien dont il pourrait encore avoir besoin.  "Maintenant, tu es guéri. Il faut passer à autre chose" est une phrase d’encouragement qui peut être redoutable, lorsqu’elle vient faire taire un malade qui justement aurait envie de dire qu'il n'est pas si facile d'oublier.

Vous semblez un peu réservée ?

Non, il faut applaudir l’évolution du droit concret des malades et la création d'un droit symbolique à ne plus devoir systématiquement se référer à la maladie pour chaque nouveau projet. Mais respectons le fait qu’il n’est pas si simple d'oublier "pour de vrai" et que l’expérience de la traversée du cancer peut psychiquement durer parfois bien au-delà du moment où l'espérance de vie des anciens malades rejoint celle de la population générale.

Propos recueillis par Céline Dufranc

 

Pour aller plus loin :

A lire sur le site du Gouvernement : Le plan cancer

Mis à jour le 4 févr. 2016

3 commentaires
  •  

    MAnne44

    31.03.15 à 6h28.

    Un droit a l'oubli 10 à 15 ans apres la guérison, cela fait 15 à 20 ans apres le diagnostic et les premiers traitements : de qui se moque t-on ? pour certains cancers la frequence de récidive est moins élevée que celle d'un accident de la route ...nos politiques sont timorés et injustes !

  •  

    Jo

    27.01.15 à 22h57.

    J'ai souscrit à cette pétition.

    •  

      MAnne44

      31.03.15 à 6h29.

      Vous avez eu raison. Je regrette n en n avoir pas eu connaissance piur la signer egalement.

À lire aussi :

L’utilisation d’un pseudonyme est fortement conseillée afin de protéger votre vie privée sur le site. La Communauté Rose est destinée à vous permettre d'apporter votre contribution aux thèmes de discussion proposés et vous êtes informé que les données qui y figurent ne peuvent être collectées ou utilisées à d'autres fins, et tout particulièrement à des fins commerciales ou de prospection. Vous pouvez demander à tout moment la suppression de vos commentaires en vous adressant à l’Association Rose. (Coordonnées ci-après). Conformément à la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 modifiée, l’Association Rose est le responsable du traitement mis en œuvre à partir de vos données à caractère personnel au titre de la gestion de votre compte et des services qui vous sont proposés sur le site. Vous avez consenti lors de la création de votre compte par le biais d’une notice d’information, à la collecte, au traitement de vos données de santé et à leur hébergement auprès de la société ATE. Vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition des informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer auprès de l’Association Rose en vous adressant à contact@rosemagazine.fr

Pour un meilleur confort de lecture, veuillez consulter le site www.rosemagazine.fr en format paysage, en pivotant votre tablette.
Bonne lecture.
Rose Magazine