Rose a besoin de vous !

Rose Magazine est un magazine associatif indépendant. Il ne reçoit pas de subventions. Notre liberté éditoriale est donc totale. Ce sont vos dons, soutiens, legs qui nous permettent de vous garantir une information de qualité et gratuite.

Rose est une association d’intérêt général. Votre don est déductible des impôts. Rose vous propose de donner aujourd'hui et simuler votre déduction fiscale de demain.

Pourquoi donner à Rose Magazine?

En donnant à Rose, vous contribuez à :

  • Editer 200.000 exemplaires du magazine, deux fois par an. Rose Magazine
  • Distribuer gratuitement ce magazine indépendant* à grande échelle, dans les centres de lutte contre le cancer et les hôpitaux publics.
  • Nous aider dans notre projet de développement : créer un site internet où les malades et les aidants pourront échanger, chercher une information fiable et obtenir un soutien personnalisé.

* Nous n'appartenons à aucun groupe de presse

Rose logo

Bienvenue sur Rose, le magazine du cancer au féminin

Je n'ai pas de compte, je m'inscris

Forum
 
13.01.17

Sandy31130 a crée la discussion

"Cancer & Travail : Une double peine pour beaucoup"

  • 2
  • 0
Ces phrases inattendues, drôles, effarantes ou rassurantes, et qui font parfois partie de la vie avec un cancer. écouvrez le cucul Bêtisier du Rose Magazine 2

- “Maman, avec ton sein en moins, il te reste PLUS qu’à te trouver un mec manchot!
Lucas, charmant ado de 15 ans,à Béatrice, 46 ans, sa maman divorcée.

- “Une tumorectomie… c’est quoi ? Ah, t’as le sein diminué ?… Bah, c’est pas grave !… Une fois, j’ai même couché avec une sourde, j’ai l’habitude des handicapées. ”
Un homme délicat, rencontré par Anne-Lise sur Internet.

- “Côté hommes, avec la mastectomie, il va falloir revoir vos ambitions à la baisse !
Son chirurgien à Nicole, belle cougar.

- « Mais on vit très bien sans sein, Madame! Regardez-moi! Ça fait 50 ans que je m’en passe, ce qui ne m’a pas empêché d’avoir une vie sexuelle épanouie et 4 enfants ! »
Le médecin de Brigitte, homme, s’essayant à l’humour…

- “Vous n’imaginez pas le nombre d’hommes qui hésitent à avoir des rapports avec leur compagne lorsqu’elle a un cancer des ovaires! Ils ont peur – je cite – de 'toucher le cancer avec leur sexe'. En général, je leur explique qu’à moins de posséder un zizi télescopique, ils sont assez tranquilles!
Une oncologue.

- Auprès d’un ami, Bernard se désolait de l’absence de désir de sa femme, sous hormono. Réaction de l’ami: “Prête-la moi une semaine, ta femme. Tu vas voir qu’elle va la retrouver, sa libido!

- Élodie annonce à son fiancé qu’elle a un cancer du col de l’utérus. Réaction immédiate du garçon : acheter des préservatifs, “au cas où” il attraperait quelque chose. On n’est jamais trop prudent…

- "Heureux gag…
Avec une bande d’amis, on avait loué une grande villa en Corse, en juillet. Ça tombait bien, j’avais vraiment besoin de légèreté et de soirées arrosées: huit mois plus tôt, on m’avait enlevé la moitié d’un sein. Du groupe, je connaissais à peu près tout le monde, sauf le frère d’une amie, Nicolas, un beau brun que je trouvais un rien coincé. Une après-midi, on part tous en bateau et on mouille dans une crique de rêve.

"Je me jette à l’eau, je fais quelques brasses, un vrai délice! Jusqu’à ce que je décide de remonter à bord… Pour me hisser, je me penche en avant, me comprime le thorax et là, cata! La prothèse en silicone que j’avais discrètement glissée dans la coque de mon soutien-gorge jaillit comme un savon et glisse sur le pont humide jusqu’aux pieds de Nicolas. La honte!…

"Lui, très naturel, se baisse, ramasse la méduse en plastique et la range ni vu ni connu dans sa poche. Puis, toujours comme si de rien n’était, continue sa lecture. Je n’ai jamais, de ma vie, été si gênée et si reconnaissante à la fois. Le soir, à terre, il est venu dans ma chambre, histoire de me rendre la chose. Il n’est reparti que le lendemain matin. En fait, il n’était pas coincé du tout ! Si on m’avait dit que je passerais une des plus belles nuits de ma vie grâce à une prothèse baladeuse, j’aurais eu du mal à le croire. En tout cas, cette aventure m’a convaincue de deux choses: j’étais encore désirable et il devenait urgent de me faire reconstruire !"
Laurence, 45 ans.

Mis à jour le 14 janv. 2017

0 commentaire

À lire aussi :

L’utilisation d’un pseudonyme est fortement conseillée afin de protéger votre vie privée sur le site. La Communauté Rose est destinée à vous permettre d'apporter votre contribution aux thèmes de discussion proposés et vous êtes informé que les données qui y figurent ne peuvent être collectées ou utilisées à d'autres fins, et tout particulièrement à des fins commerciales ou de prospection. Vous pouvez demander à tout moment la suppression de vos commentaires en vous adressant à l’Association Rose. (Coordonnées ci-après). Conformément à la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 modifiée, l’Association Rose est le responsable du traitement mis en œuvre à partir de vos données à caractère personnel au titre de la gestion de votre compte et des services qui vous sont proposés sur le site. Vous avez consenti lors de la création de votre compte par le biais d’une notice d’information, à la collecte, au traitement de vos données de santé et à leur hébergement auprès de la société ATE. Vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition des informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer auprès de l’Association Rose en vous adressant à contact@rosemagazine.fr

Pour un meilleur confort de lecture, veuillez consulter le site www.rosemagazine.fr en format paysage, en pivotant votre tablette.
Bonne lecture.
Rose Magazine