Rose a besoin de vous !

Rose Magazine est un magazine associatif indépendant. Il ne reçoit pas de subventions. Notre liberté éditoriale est donc totale. Ce sont vos dons, soutiens, legs qui nous permettent de vous garantir une information de qualité et gratuite.

Rose est une association d’intérêt général. Votre don est déductible des impôts. Rose vous propose de donner aujourd'hui et simuler votre déduction fiscale de demain.

Pourquoi donner à Rose Magazine?

En donnant à Rose, vous contribuez à :

  • Editer 200.000 exemplaires du magazine, deux fois par an. Rose Magazine
  • Distribuer gratuitement ce magazine indépendant* à grande échelle, dans les centres de lutte contre le cancer et les hôpitaux publics.
  • Nous aider dans notre projet de développement : créer un site internet où les malades et les aidants pourront échanger, chercher une information fiable et obtenir un soutien personnalisé.

* Nous n'appartenons à aucun groupe de presse

Rose logo

Bienvenue sur Rose, le magazine du cancer au féminin

Je n'ai pas de compte, je m'inscris

Forum
 
13.01.17

Sandy31130 a crée la discussion

"Cancer & Travail : Une double peine pour beaucoup"

  • 0
  • 0
Après avoir publié « Et toi quand est-ce que tu t'y mets ?, Celle qui ne voulait pas d'enfant », Véronique Cazot aborde le cancer dans un album tout en tendresse et chargé d’espoir.

L’album démarre fort avec cette invasion de crabes dans la chambre d’une jeune femme amoureuse…

Dans l'album, la maladie n'est que le point de départ, je l'aborde seulement dans les dix premières pages. En sortant de l'hôpital, Betty va bien et sourit à la vie. C'est seulement ce sein manquant qui va lui faire vivre toutes sortes d'épreuves, la perte de son job, la perte de son mec…, mais c'est aussi ce sein perdu qui va la révéler à elle-même et la rendre plus belle et plus épanouie que jamais.  

L’histoire de Betty est-elle inspirée de votre expérience ? 

Non, l'album n'est pas autobiographique. D'ailleurs, je me suis à un moment posé la question de la légitimité de parler du cancer du sein sans avoir été touchée personnellement. Mais en tant que femme, je me sens néanmoins très touchée par le sujet. La première mammographie est là pour nous rappeler que nous sommes toutes des cibles potentielles. C'est plus cette atteinte symbolique de la féminité -la perte d'un sein- qui m'intéressait que la maladie en elle-même. Quand on perd une main ou une jambe, on perd une fonctionnalité, un outil pratique. Perdre un sein n'est pas aussi handicapant, ne menace aucune fonction vitale, le problème se situe ailleurs. C'est cet ailleurs que j'avais envie d'explorer : les questions autour de la féminité, de la beauté et surtout de ses normes. 

Comment avez-vous eu l’idée d'aborder le sujet du cancer du sein dans le milieu du burlesque ?  

Il y a quelques années, j'ai rencontré une troupe de néo-burlesque et j'ai adoré ces shows dans lesquels tous les corps ont leur place et leur beauté. Gros, maigres, hors-normes, tous les corps s'exposent sur scène avec humour et bienveillance (la sienne et celle du public). Résultat : les personnalités se révèlent, les corps sont sublimés et on découvre très naturellement que la féminité n'est pas concentrée dans une paire de seins : elle se cache partout, il suffit juste de la laisser s'exprimer. Cet univers-là était l'endroit parfait pour que Betty, mon héroïne se reconstruise avec humour et panache. 

Propos recueillis par Céline Dufranc

A LIRE

Betty Boob - Véronique Cazot et Julie Rocheleau (Casterman)

Mis à jour le 30 août 2017

0 commentaire

À lire aussi :

L’utilisation d’un pseudonyme est fortement conseillée afin de protéger votre vie privée sur le site. La Communauté Rose est destinée à vous permettre d'apporter votre contribution aux thèmes de discussion proposés et vous êtes informé que les données qui y figurent ne peuvent être collectées ou utilisées à d'autres fins, et tout particulièrement à des fins commerciales ou de prospection. Vous pouvez demander à tout moment la suppression de vos commentaires en vous adressant à l’Association Rose. (Coordonnées ci-après). Conformément à la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 modifiée, l’Association Rose est le responsable du traitement mis en œuvre à partir de vos données à caractère personnel au titre de la gestion de votre compte et des services qui vous sont proposés sur le site. Vous avez consenti lors de la création de votre compte par le biais d’une notice d’information, à la collecte, au traitement de vos données de santé et à leur hébergement auprès de la société ATE. Vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition des informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer auprès de l’Association Rose en vous adressant à contact@rosemagazine.fr

Pour un meilleur confort de lecture, veuillez consulter le site www.rosemagazine.fr en format paysage, en pivotant votre tablette.
Bonne lecture.
Rose Magazine