Rose a besoin de vous !

Rose Magazine est un magazine associatif indépendant. Il ne reçoit pas de subventions. Notre liberté éditoriale est donc totale. Ce sont vos dons, soutiens, legs qui nous permettent de vous garantir une information de qualité et gratuite.

Rose est une association d’intérêt général. Votre don est déductible des impôts. Rose vous propose de donner aujourd'hui et simuler votre déduction fiscale de demain.

Pourquoi donner à Rose Magazine?

En donnant à Rose, vous contribuez à :

  • Editer 200.000 exemplaires du magazine, deux fois par an. Rose Magazine
  • Distribuer gratuitement ce magazine indépendant* à grande échelle, dans les centres de lutte contre le cancer et les hôpitaux publics.
  • Nous aider dans notre projet de développement : créer un site internet où les malades et les aidants pourront échanger, chercher une information fiable et obtenir un soutien personnalisé.

* Nous n'appartenons à aucun groupe de presse

Rose logo

Bienvenue sur Rose, le magazine du cancer au féminin

Je n'ai pas de compte, je m'inscris

Forum
 
08.05.17

Dany83 a crée la discussion

"Brûlures d estomac"

Les progrès et les défis de la recherche contre le cancer | Rose Magazine

©Matthias Malingrëy

  • 0
  • 0
Bientôt deux cancers sur trois guéris ! Le point sur les progrès scientifiques et les défis organisationnels des quinze prochaines années en France. Une enquête réalisée avec le soutien de la Fondation ARC.

Dater la prise en charge du cancer? Difficile. Dans l’Antiquité, les médecins opèrent déjà les tumeurs, même si des thérapies plus spécifiques ne commencent à se développer que vers la fin du XIXe siècle, avec la découverte de la radiothérapie. Reste que le constat d’impuissance grandit tout au long du XXe siècle, à mesure que la connaissance de la maladie progresse et que le nombre de cas explose, avec l’allongement de la durée de la vie.

Au milieu des années 90, le moral des cancérologues est plutôt bas: "Dans la plupart des cas, nous n’avons malheureusement pas beaucoup de solutions thérapeutiques à offrir aux malades" en dehors de la chirurgie, de la radiothérapie et des traitements attaquant les mauvaises autant que les bonnes cellules de l’organisme, rapporte-t-on dans Les Révolutions de la recherche sur le cancer, l’essai édité par la Fondation ARC en 2014.

Les progrès marquants de la recherche contre le cancer

C’était hier… Alors comment est-on passé d’un cancer guéri sur trois il y a vingt ans à plus d’un sur deux aujourd’hui dans les pays développés? Et surtout, sur quoi se fonde l’espoir en 70 % de guérison d’ici quinze ans, désormais fixé par la Fondation ARC? Sur de spectaculaires avancées de la recherche, tous domaines confondus…

Plusieurs révolutions conjointes ont en effet eu lieu ces quinze dernières années. Après l’arrivée de nouvelles molécules bloquant la vascularisation des cellules, les thérapies ciblées bousculent radicalement le paysage de la cancérologie.

Demain, la multiplication des mollécules

Entre 2004 et 2012, 38 nouveaux médicaments, dont 16 thérapies ciblées, sont ainsi entrés dans les protocoles de soins. Et la course continue. On attend pour demain la multiplication de molécules combattant les différentes formes de cellules cancéreuses. Ce sera presque à chacun son traitement, pour plus d’efficacité et moins de récidives. Ou plutôt à chacun ses traitements, car la tendance est à la multiplication des approches permettant de déjouer les ruses des cellules malignes.

Mais les progrès de la biologie et de la pharmacologie ne sont pas seuls responsables des bouleversements thérapeutiques. Les découvertes en immunologie, en imagerie, en chirurgie ou encore en robotique y sont aussi pour beaucoup. Et la génétique, enfin, avec un séquençage accéléré et toujours plus complet du génome comme des tumeurs, constitue aussi l’un des leviers majeurs de cette révolution.

Vers une meilleure prise en charge des patients atteints du cancer

Ces conquêtes tous azimuts vont fortement toucher la structure des équipes médicales entourant les patients et le lieu même de l’hôpital. On ne parle déjà plus seulement de services d’oncologie mais de "plateaux techniques" sur lesquels se croisent praticiens, biologistes, informaticiens, psychologues, nutritionnistes… Quant aux établissements eux-mêmes, ils commencent à revoir leur aménagement intérieur pour pouvoir accueillir une nouvelle génération de patients, destinataires de soins plus ciblés et plus rapidement administrés.

Les différents Plans cancer ont dégagé des moyens importants pour booster la recherche

À l’aube de ce XXIe siècle, l’espoir est donc enfin permis. L’émotion et l’enthousiasme des experts sollicités ont d’ailleurs été palpables. Reste maintenant à espérer que la crise, partout présente, n’entravera pas l’élan. Les différents Plans cancer ont dégagé des moyens importants pour booster la recherche, développer des espaces dédiés au séquençage de l’ADN, moderniser les structures. Mais c’est peu dire que les besoins sont gigantesques…

La France occupe aujourd’hui une place honorable dans la recherche internationale. Espérons que le troisième Plan cancer (2014-2019) conforte sa position. Espérons aussi qu’il donne à tous les mêmes chances de guérison. Car c’est aussi ça que l’on veut pour demain : une prise en charge toujours plus performante, accessible à tous.

Sophie Viguier-Vinson

Mis à jour le 4 oct. 2016

0 commentaire

À lire aussi :

L’utilisation d’un pseudonyme est fortement conseillée afin de protéger votre vie privée sur le site. La Communauté Rose est destinée à vous permettre d'apporter votre contribution aux thèmes de discussion proposés et vous êtes informé que les données qui y figurent ne peuvent être collectées ou utilisées à d'autres fins, et tout particulièrement à des fins commerciales ou de prospection. Vous pouvez demander à tout moment la suppression de vos commentaires en vous adressant à l’Association Rose. (Coordonnées ci-après). Conformément à la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 modifiée, l’Association Rose est le responsable du traitement mis en œuvre à partir de vos données à caractère personnel au titre de la gestion de votre compte et des services qui vous sont proposés sur le site. Vous avez consenti lors de la création de votre compte par le biais d’une notice d’information, à la collecte, au traitement de vos données de santé et à leur hébergement auprès de la société ATE. Vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition des informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer auprès de l’Association Rose en vous adressant à contact@rosemagazine.fr

Pour un meilleur confort de lecture, veuillez consulter le site www.rosemagazine.fr en format paysage, en pivotant votre tablette.
Bonne lecture.
Rose Magazine