Rose a besoin de vous !

Rose Magazine est un magazine associatif indépendant. Il ne reçoit pas de subventions. Notre liberté éditoriale est donc totale. Ce sont vos dons, soutiens, legs qui nous permettent de vous garantir une information de qualité et gratuite.

Rose est une association d’intérêt général. Votre don est déductible des impôts. Rose vous propose de donner aujourd'hui et simuler votre déduction fiscale de demain.

Pourquoi donner à Rose Magazine?

En donnant à Rose, vous contribuez à :

  • Editer 200.000 exemplaires du magazine, deux fois par an. Rose Magazine
  • Distribuer gratuitement ce magazine indépendant* à grande échelle, dans les centres de lutte contre le cancer et les hôpitaux publics.
  • Nous aider dans notre projet de développement : créer un site internet où les malades et les aidants pourront échanger, chercher une information fiable et obtenir un soutien personnalisé.

* Nous n'appartenons à aucun groupe de presse

Rose logo

Bienvenue sur Rose, le magazine du cancer au féminin

Je n'ai pas de compte, je m'inscris

Forum
 
08.05.17

Dany83 a crée la discussion

"Brûlures d estomac"

Fiche
 

Info Cancer

Cancer de l'ovaire

Le cancer de l’ovaire est le 8...

Femme tenant une orchidee-ovaire

  • 0
  • 0
Des chercheurs danois sont parvenus à développer un ovaire artificiel. Encore à un stade expérimental, le procédé permettrait d’éviter de préserver des tissus déjà envahis par des cellules cancéreuses.

Avoir un enfant après un cancer. Cette demande légitime se fait de plus en plus pressante alors que le cancer touche de nombreuses jeunes femmes en âge de procréer.

Pourtant, certains traitements, comme la chimio et de la radiothérapie peuvent impacter notre capacité à concevoir. Avant le début du protocole, les femmes peuvent donc recourir à des techniques de préservation de la fertilité : vitrification d’ovocytes ou d’embryons, cryopréservation du tissu ovarien… Elles ont toutefois leurs limites (voir notre article sur les techniques de préservation de la fertilité). L’un des risques majeurs est de conserver un tissu déjà envahi par des cellules cancéreuses.

Une équipe danoise a réussi à contourner ce problème. Leur méthode prometteuse a été présentée hier au congrès de l’European Society of Human Reproduction and Embryology : les chercheurs ont prélevé du tissu ovarien chez des femmes devant subir des traitements anticancéreux. Ce tissu a ensuite été traité chimiquement pour éliminer toutes les cellules, et par conséquent les éventuelles cellules cancéreuses qui s’y trouvaient. Ne restait alors qu’un « squelette », une sorte d'échafaudage qui a servi de support pour faire croître et se multiplier des follicules, les cellules à partir desquelles les ovules se développent. L’ovaire artificiel ainsi obtenu a ensuite été greffé chez des souris. Un quart d’entre eux a survécu pendant 3 semaines.

La technique est encore à un stade précoce de développement. Les chercheurs doivent encore faire face à des défis majeurs comme améliorer la survie des cellules et amener l’ovaire à maturité. Pourtant c’est bien une nouvelle piste de recherche et d’espoir qui est ouverte !

Emilie Groyer

Mis à jour le 4 juil. 2018

0 commentaire

À lire aussi :

L’utilisation d’un pseudonyme est fortement conseillée afin de protéger votre vie privée sur le site. La Communauté Rose est destinée à vous permettre d'apporter votre contribution aux thèmes de discussion proposés et vous êtes informé que les données qui y figurent ne peuvent être collectées ou utilisées à d'autres fins, et tout particulièrement à des fins commerciales ou de prospection. Vous pouvez demander à tout moment la suppression de vos commentaires en vous adressant à l’Association Rose. (Coordonnées ci-après). Conformément à la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 modifiée, l’Association Rose est le responsable du traitement mis en œuvre à partir de vos données à caractère personnel au titre de la gestion de votre compte et des services qui vous sont proposés sur le site. Vous avez consenti lors de la création de votre compte par le biais d’une notice d’information, à la collecte, au traitement de vos données de santé et à leur hébergement auprès de la société ATE. Vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition des informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer auprès de l’Association Rose en vous adressant à contact@rosemagazine.fr

Pour un meilleur confort de lecture, veuillez consulter le site www.rosemagazine.fr en format paysage, en pivotant votre tablette.
Bonne lecture.
Rose Magazine