Rose a besoin de vous !

Rose Magazine est un magazine associatif indépendant. Il ne reçoit pas de subventions. Notre liberté éditoriale est donc totale. Ce sont vos dons, soutiens, legs qui nous permettent de vous garantir une information de qualité et gratuite.

Rose est une association d’intérêt général. Votre don est déductible des impôts. Rose vous propose de donner aujourd'hui et simuler votre déduction fiscale de demain.

Pourquoi donner à Rose Magazine?

En donnant à Rose, vous contribuez à :

  • Editer 200.000 exemplaires du magazine, deux fois par an. Rose Magazine
  • Distribuer gratuitement ce magazine indépendant* à grande échelle, dans les centres de lutte contre le cancer et les hôpitaux publics.
  • Nous aider dans notre projet de développement : créer un site internet où les malades et les aidants pourront échanger, chercher une information fiable et obtenir un soutien personnalisé.

* Nous n'appartenons à aucun groupe de presse

Rose logo

Bienvenue sur Rose, le magazine du cancer au féminin

Je n'ai pas de compte, je m'inscris

Forum
 
27.06.16

divine114 a commenté la discussion

"Larguée après les traitements..."

Faites la paix avec votre assiette | Rose Magazine

Faites la paix avec votre assiette. Catherine Malpas. La Martinière

  • 0
  • 0
Avec les beaux jours, on a toutes envie de se « nettoyer » et de s’alléger un peu ! Catherine Malpas, naturopathe, nous donne le mode d’emploi de sa méthode, « Eat well, be fit ».

Se mettre au vert, nettoyer son organisme, se détoxifier… Au printemps plus qu’à toute autre période de l’année, il est important de faire peau neuve. Et c’est d’autant plus utile lorsque l’on subit des traitements lourds : « l’encrassement est un terreau fertile pour nourrir les maladies dont les principales causes sont liées à l’alimentation », explique Catherine Malpas. Celle qui déteste le mot régime va vous aider à vous « décrasser » de l’intérieur, pour purifier les organes émonctoires (intestins, foie, reins, poumons), ces filtres chargés d’éliminer les déchets et toxines accumulés. 


Catherine Maras Naturopathe
Catherine Malpas


Pour cela, pas de régime d’enfer mais une détox en douceur, qui passe par d’abord par un « recadrage alimentaire ».

LA bonne nouvelle ? Vous pouvez manger de tout, à condition de ne choisir que des aliments avec un Index Glycémique bas (pour éviter les pics de glycémie favorisant le stockage des graisses) et de pratiquer une activité physique modérée trois fois par semaine. Ajoutez à cela sa botte secrète, une monodiète. Non, ne sautez pas au plafond ! On ne parle pas de jeune hydrique. Bien entendu, ce programme s’adresse à celles qui n’ont pas de carences et qui peuvent l’intégrer, avec l’accord de leur médecin, à leur protocole de soins.

1 – je fais la chasse aux sucres

« Les chasseurs cueilleurs dont nous descendons n’avaient pas accès aux aliments raffinés, saturés en sucres, qui à chaque bouchée déclenchent un pic d’insuline, transformant en triglycérides (gras) tout ce que nous ingérons ensuite », explique Catherine Malpas. Or, ce sont justement eux qui augmentent la masse grasse et sont à l’origine de bon nombre de maladies.

Mode d’emploi :

Il faut forcer le corps à travailler sur sa réserve de glycogène, pour qu’il puise de l’énergie dans sa masse grasse et donc, enclencher le processus de destockage. Pour cela, on privilégie les aliments dotés d’un indice glycémique bas* (artichaut, aubergine, avocat, figue fraîche, haricots blanc, noirs ou rouges, pois chiche, lentilles, pamplemousse, poireau, salade verte, tomate, yaourt nature, fromage blanc nectarine, carotte crue, chocolat noir à 70 %…). En plus de limiter les pics d’insuline, ils offrent un meilleur effet de satiété. Privilégiez les aliments bio, ou locaux et de saison, contenant pas ou peu de pesticides, évitez les plats tout préparés, mangez de la viande de qualité une à deux fois par semaine, des œufs, des poissons gras, de bonnes huiles (olive, cameline, noix…).

Effet kiss cool : en écartant les aliments à index glycémique élevé, on limite les coups de barre et on retrouve une taille de guêpe. Tout bénef quand on sait qu’un tour de taille plus élevé que la moyenne (accumulation des graisses autour de l’abdomen) favorise les maladies cardiovasculaires, que les oestrogènes (surtout chez les femmes ménopausées) augmentent les risques de cancer du sein, et  que la résistance à l’insuline, favorise le diabète de type II.

*Pour connaître l’index glycémique des principaux aliments et pouvoir rééquilibrer votre alimentation, vous pouvez consulter ce tableau publié par le site La Nutrition.

2 - Hop, hop, hop, je mets un minimum d’activité physique au menu

Pas question de développer un déconditionnement à l’effort : « Le corps humain est fait pour marcher, se dépenser », rappelle Catherine Malpas. Rassurez-vous, il ne s’agit pas de faire du sport en salle à haute dose mais de pratiquer une activité physique modérée mais régulière.

Mode d’emploi :

Marche, natation, ou vélo, à raison de trois fois 40 minutes par semaine, ou trente minutes chaque jour. L’activité physique doit être modérée dans la mesure où celles qui sont considérées comme trop intenses libèrent de l’acide lactique. Or, si cet acide organique n’est pas évacué après une activité physique, il pollue le corps, ce qui entraîne courbatures et douleurs.

Effet kiss cool : pendant l’effort, le corps produit jusqu’à 5 fois plus d’endorphines et cela met de bonne humeur !

3 - Avec l’accord de son oncologue, j’adopte la monodiète hebdomadaire

Inventée par Rudoph Breuss, qui a vécu jusqu’à 100 ans, -détail non négligeable ! -, c’est un véritable engagement qui demande un minimum d’adaptation et d’efforts. Au début, votre corps réagit en éliminant des toxines. Cela peut se traduire par des maux de tête mais ils s’estompent en buvant beaucoup d’eau et de tisanes. Une fois passée cette « crise d’élimination », « quand il n’y a pas de digestion, l’estomac, en mode pause, permet aux autres organes de se nettoyer, précise Catherine Malpas, c’est un réflexe naturel ».

Mode d’emploi :

Un jour par semaine, on fait une monodiète de fruits -banane pas trop mûre y compris- ou de jus de légumes, à volonté, crus, cuits, râpés, en compote, en purée, en soupe, avec des épices... Son conseil : « tactiquement, c’est plus facile à faire le lundi, surtout quand on a un peu abusé des bonnes choses le week-end et… parce que votre corps le vaut bien ! Et rassurez-vous, il n’y a pas de risque de carence en une journée », précise la naturopathe.

Effet kiss cool : on perd environ 1kg… mais attention, ne criez pas trop vite victoire, il est normal de reprendre 500 g le lendemain (mais au bout d’un mois, la balance enregistrera - 2 kg). Plus étonnant encore, cette monodiète agit sur votre teint, votre sommeil, et vous apporte un regain d’énergie !

4  - je contrôle mes émotions

« L’approche du naturopathe est basée sur la gestion correcte des habitudes de vie. L’équilibre émotionnel en fait partie », rappelle Catherine Malpas. S’il faut nourrir le corps avec de bons nutriments, l’esprit a, lui aussi, besoin de sérénité ».

Mode d’emploi :

On pratique la pensée positive, en répétant des mots qui font du bien comme légèreté, lumière, satisfaction, succès, renouveau… « En les répétant régulièrement vous créez de nouveaux chemins, de nouvelles associations qui affectent toutes les cellules de votre corps. Grâce au lien corps-esprit, chacun de ces mots va vous influencer globalement et vous nourrir ! Les mots sont aussi nourrissants ! ».

Effet kiss cool : on double avec la méthode Coué, en prononçant cette phrase aussi souvent que l’on peut : « Tous les jours et à tout point de vue, je vais de mieux en mieux ».

Céline Dufranc

A lire

- Faites la paix avec votre assiette. Catherine Malpas. La Martinière
- L'esprit léger. Mes recettes du bonheur ! Carinne Teyssandier. La Martinière

 

Mis à jour le 18 mai 2017

0 commentaire

À lire aussi :

L’utilisation d’un pseudonyme est fortement conseillée afin de protéger votre vie privée sur le site. La Communauté Rose est destinée à vous permettre d'apporter votre contribution aux thèmes de discussion proposés et vous êtes informé que les données qui y figurent ne peuvent être collectées ou utilisées à d'autres fins, et tout particulièrement à des fins commerciales ou de prospection. Vous pouvez demander à tout moment la suppression de vos commentaires en vous adressant à l’Association Rose. (Coordonnées ci-après). Conformément à la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 modifiée, l’Association Rose est le responsable du traitement mis en œuvre à partir de vos données à caractère personnel au titre de la gestion de votre compte et des services qui vous sont proposés sur le site. Vous avez consenti lors de la création de votre compte par le biais d’une notice d’information, à la collecte, au traitement de vos données de santé et à leur hébergement auprès de la société ATE. Vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition des informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer auprès de l’Association Rose en vous adressant à contact@rosemagazine.fr

Pour un meilleur confort de lecture, veuillez consulter le site www.rosemagazine.fr en format paysage, en pivotant votre tablette.
Bonne lecture.
Rose Magazine