Rose a besoin de vous !

Rose Magazine est un magazine associatif indépendant. Il ne reçoit pas de subventions. Notre liberté éditoriale est donc totale. Ce sont vos dons, soutiens, legs qui nous permettent de vous garantir une information de qualité et gratuite.

Rose est une association d’intérêt général. Votre don est déductible des impôts. Rose vous propose de donner aujourd'hui et simuler votre déduction fiscale de demain.

Pourquoi donner à Rose Magazine?

En donnant à Rose, vous contribuez à :

  • Editer 200.000 exemplaires du magazine, deux fois par an. Rose Magazine
  • Distribuer gratuitement ce magazine indépendant* à grande échelle, dans les centres de lutte contre le cancer et les hôpitaux publics.
  • Nous aider dans notre projet de développement : créer un site internet où les malades et les aidants pourront échanger, chercher une information fiable et obtenir un soutien personnalisé.

* Nous n'appartenons à aucun groupe de presse

Rose logo

Bienvenue sur Rose, le magazine du cancer au féminin

Je n'ai pas de compte, je m'inscris

Forum
 
27.06.16

divine114 a commenté la discussion

"Larguée après les traitements..."

Magali Mertens de Willmars a su transformer son expérience en force pour accompagner les autres

Magali Mertens de Willmars a su transformer son expérience en force pour accompagner les autres ©

  • 0
  • 0
Après son cancer et un grand virage professionnel, Magali publie aujourd'hui une méthode de coaching... de poche, pour vous aider à rebondir.

Quel type de cancer avez-vous eu ?

Un cancer des glandes salivaires largement infiltré (langue, cavité buccale, os du maxillaire inférieur).

 

De combien de mois étiez-vous enceinte lorque vous avez appris votre maladie ? 

J’étais à 32 semaines et je venais de fêter mes 30 ans : anniversaire le 25/02, diagnostic posé le 28/02.

 

A la fin de vos traitements, vous avez fait le point de votre vie et entrepris un coaching : qu’est-ce qui vous a conduit à vous diriger vers ce type d’accompagnement ?

En fait, j’étais suivie régulièrement (et très bien) par une psychologue de l’hôpital où j’avais été soignée. Par ailleurs, je continuais aussi de me faire accompagner par des techniques dites de médecines parallèles pour améliorer mon bien-être physique (acupuncture et homéopathie). Mais un sentiment de malaise grandissait. J’avais repris le travail, j’étais même retombée enceinte, j’avais terminé les opérations de reconstruction… je ne comprenais pas. Et puis, une jeune maman avec qui je correspondais car elle avait eu un cancer, enceinte elle aussi, est décédée. Ça m’a bouleversé. Je me suis demandé « qu’est-ce que je fais vraiment de ma vie ? ». J’avais besoin d’éclaircir ce point, j’avais besoin de concret, d’action, mais je ne savais pas comment me mettre en route.

Une amie coach avec qui j’ai pris un café, m’a parlé de coaching. Je suis quelqu’un de curieux, j’ai essayé, et j’ai adoré. Pour moi cela complétait l’accompagnement thérapeutique. J’avais enfin un moyen de me remettre en action, pas à pas. De reprendre le gouvernail de ma vie. J’ai compris que le statut de patient (celui qui subit l’action) n’est pas incompatible avec celui d’acteur.

 

Cela vous a conduit à changer de métier ?

Oui. En découvrant le coaching, méthode puissante de réflexion, j’ai compris aussi que mon métier d’alors, dans la communication, avait eu du sens pour moi à un moment, mais que j’aspirais à autre chose. J’avais envie de mettre mon expérience et mes compétences au service des autres patients qui comme moi, se retrouvaient dans le brouillard à la fin des traitements. Je me suis formée pendant un an pour devenir coach certifiée. J’ai parallèlement, mais pas en même temps, lâché mon travail pour un saut dans l’inconnu, mais vers un mieux, je le sentais.

 

Quels conseils donneriez-vous aux patientes qui ont envie de reprendre le gouvernail de leur vie, et faire de ce cancer une opportunité pour rebondir ? 

Vous êtes capable, vous êtes incroyables, vous êtes une force de vie. Regardez ce que vous avez traversé, ça n’a pas été facile, ce n’était pas votre choix, mais vous êtes là ! Vivants ! Vous avez touché du doigt votre propre finitude, alors que voulez-vous faire du temps que vous avez ? Comment être puissamment vous ? Ce n’est pas un chemin facile, car c’est parfois plus confortable de rester dans une situation connue, quoique inconfortable. Il vous aller chercher au fond de soi ce qui nous fait avancer. Célébrer pleinement notre part de vivant. L’expérience du cancer n’est qu’une étape dans notre vie, mais quelle étape, quelle école ! Elle nous donne l’occasion de nous demander ce que l’on souhaite faire de cet événement.

 

Diriez-vous que ce cancer a été une chance, une opportunité… ?

Au risque de choquer, oui. Bien sûr, je ne le souhaite pas à mon pire ennemi. Mais ça a été un électrochoc pour avancer vers qui je suis vraiment. Et je continue le chemin.  

 
Propos recueillis par Céline Dufranc

 

5, 4, 3, 2, 1 ? Partez !

Conseil n° 1 : fixez-vous des objectifs

Soyez indulgents avec vous-même. Avacez pas-à-pas. Commencez par ce qui est le plus important pour vous AUJOURD’HUI.  Votre objectif se modifiera peut-être au fur et à mesure que vous avancerez . Savourez chaque pas accompli.

 

Conseil n° 2 : dites-vous MERCI

 Ecrivez-vous un petit mot de remerciement, pensez à ce que votre corps a enduré, votre esprit, et au fait que vous êtes là aujourd’hui, VIVANT(E)

 Merci pour… (à vous de compléter)

 

Conseil n°3 : écrivez une nouvelle page de votre vie…

 

 > Extrait de « Je rebondis après mon cancer » de Magali Mertens de Wilmars

Jouvence Editions

 

EN SAVOIR PLUS

 

www.vieet cancer.be

 

 

Mis à jour le 4 mai 2018

0 commentaire

À lire aussi :

L’utilisation d’un pseudonyme est fortement conseillée afin de protéger votre vie privée sur le site. La Communauté Rose est destinée à vous permettre d'apporter votre contribution aux thèmes de discussion proposés et vous êtes informé que les données qui y figurent ne peuvent être collectées ou utilisées à d'autres fins, et tout particulièrement à des fins commerciales ou de prospection. Vous pouvez demander à tout moment la suppression de vos commentaires en vous adressant à l’Association Rose. (Coordonnées ci-après). Conformément à la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 modifiée, l’Association Rose est le responsable du traitement mis en œuvre à partir de vos données à caractère personnel au titre de la gestion de votre compte et des services qui vous sont proposés sur le site. Vous avez consenti lors de la création de votre compte par le biais d’une notice d’information, à la collecte, au traitement de vos données de santé et à leur hébergement auprès de la société ATE. Vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition des informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer auprès de l’Association Rose en vous adressant à contact@rosemagazine.fr

Pour un meilleur confort de lecture, veuillez consulter le site www.rosemagazine.fr en format paysage, en pivotant votre tablette.
Bonne lecture.
Rose Magazine