Rose a besoin de vous !

Rose Magazine est un magazine associatif indépendant. Il ne reçoit pas de subventions. Notre liberté éditoriale est donc totale. Ce sont vos dons, soutiens, legs qui nous permettent de vous garantir une information de qualité et gratuite.

Rose est une association d’intérêt général. Votre don est déductible des impôts. Rose vous propose de donner aujourd'hui et simuler votre déduction fiscale de demain.

Pourquoi donner à Rose Magazine?

En donnant à Rose, vous contribuez à :

  • Editer 200.000 exemplaires du magazine, deux fois par an. Rose Magazine
  • Distribuer gratuitement ce magazine indépendant* à grande échelle, dans les centres de lutte contre le cancer et les hôpitaux publics.
  • Nous aider dans notre projet de développement : créer un site internet où les malades et les aidants pourront échanger, chercher une information fiable et obtenir un soutien personnalisé.

* Nous n'appartenons à aucun groupe de presse

Rose logo

Bienvenue sur Rose, le magazine du cancer au féminin

Je n'ai pas de compte, je m'inscris

Forum
 
27.06.16

divine114 a commenté la discussion

"Larguée après les traitements..."

Bliss You | Rose Magazine

@blissyou

  • 0
  • 0
Invitation à ralentir avec Leila Echchihab, co-fondatrice de la plate-forme de bien-être blissyou.fr l’une des 100 start-up de l’année 2107 (Challenges). Idéale pour trouver un thérapeute près de chez soi !

 

Comment est né BLISS YOU ? 

 

De ma propre expérience du burn-out. Lors de mes sept années au sein des grands groupes de luxe, j’ai découvert que la fragilité perçue par les autres, n’était en fait que de la vulnérabilité : c'est devenue aujourd’hui ma plus grande force. Je travaillais quinze heures par jour, passant mon temps à jouer des coudes pour gravir les échelons tout en me pliant à des règles de fonctionnement qui allaient à l’encontre de mes valeurs profondes. J’ai fini par craquer. Épuisée, découragée, accablée par un douloureux sentiment d’impuissance, je ne voyais plus de sens à ce que je faisais. J’ai entrepris une psychothérapie. Progressivement, j’ai compris à quel point j’avais vécu à la superficie de moi-même, déconnectée de ce qui m’étais essentiel, aveuglée par mes croyances, dirigée par mes conditionnements, obnubilée par mon exigence de performance, assoiffée de reconnaissance. Je me suis rendue compte de mon incapacité à écouter l’inconfort émotionnel et les tensions corporelles qui m’alertaient de ma déconnexion. J’ai décidé de me faire masser le corps pour développer plus de sensibilité. J’ai intensifié ma pratique de yoga pour apprendre à respirer de façon consciente. Et, tous les matins, je me suis efforcée de consacrer un peu de temps à la méditation. Après quelques semaines de cet « entraînement », j’ai commencé à respecter mes besoins essentiels, négligés jusqu’alors : dormir suffisamment, manger sainement, prendre du temps pour tisser des liens satisfaisants avec les autres, arrêter de faire plaisir à tout le monde, dire non quand c’est nécessaire, écouter ses intuitions, ne plus agir à l’encontre de mes convictions.

 

« Prends soin de ton corps pour que ton âme ait envie d’y rester » : c’est tout l’esprit de Bliss you ? 

 

« La tension est une voleuse » disait Vanda Scaravelli, une femme yogi. C’est ce que j’ai souvent ressenti dans mon quotidien de femme active, exigeante, productive, stressée et ayant à cœur de satisfaire les devoirs qu’on attendait de moi, quitte à m’oublier dans la liste de mes priorités. Mettre de la constance dans la façon dont nous donnons notre énergie, c’est sortir cette voleuse de notre vie. C’est un travail quotidien. Nos inquiétudes et nos doutes, sources de tension, nous volent notre énergie. L’aspect le plus spirituel et le plus puissant de la nature humaine est sa capacité d’attention. Faire de l’attention son quotidien, c’est être élégant et fidèle à soi-même. Pour pouvoir aussi l’être avec les autres. La pratique du bien-être commence par soi-même. Mais on a souvent besoin d’être initié, aidé, guidé. C’est pourquoi j’ai créé BLISS YOU, une plate-forme de mise en relation entre particuliers et praticiens en médecines douces et alternatives. C’est un outil de recherche par géolocalisation avancé pour consulter les informations des praticiens en toute transparence, prendre directement rendez-vous en ligne sur la plateforme, payer, et laisser une évaluation. Au-delà de l’aspect pratico-pratique, j’ai voulu donner une mission aux personnes qui s’oublient : celle d’honorer du temps pour soi, à l’aide de séances bien-être pour évacuer cette tension. C’est une invitation à ralentir, à réfléchir, et à façonner son expérience bien-être, à rester connecté et à l’écoute. Et à trouver le courage et la force de se mettre au premier plan dans son quotidien. Observer sa sensibilité et sa détente est le chemin le plus sûr pour parvenir à la plénitude. C’est ce que je vous souhaite au travers l’expérience BLISS YOU, guidé par des praticiens passionnés et dédiés à votre potentiel.

 

Combien de thérapeutes la plateforme compte-t-elle actuellement ? 

 

Aujourd'hui Bliss You compte presque 350 praticiens. 

 

On en trouve exclusivement à Paris ou partout en France ? 

 

Pour le moment en région parisienne. 

 

Comment sont-ils sélectionnés ?

 

Je n'accepte que les recommandations ou les thérapeutes qui répondent aux critères de sélection : diplômes ou certificat, assurance obligatoire, extrait de casier judiciaire vierge. Je les rencontre lors des Bliss Drink que j'organise une fois par mois pour rassembler et réseauter entre praticiens de la plateforme. 

 

Quelles sont les disciplines les plus demandées ? 

 

Le reiki, soin énergétique japonais, l'hypnose et la naturopathie

 

Quelle place peuvent avoir les médecines douces dans le maintien de notre (bonne) santé tant physique que psychique ? 

 

Pour la médecine alternative, l’être humain est un être humain multi-dimensionnel que l’on ne peut pas soigner comme un corps-objet, mais bien comme un corps sujet : un corps qui pense, qui éprouve des émotions, qui a une psychologie, qui est en lien avec les autres et qui est influencé par l’environnement dans lequel il vit. Voilà pourquoi BLISS YOU met en avant cette alternative aux yeux de tous, non pas pour remplacer la médecine scientifique, mais pour qu’elle l’enrichisse d’une philosophie plus respectueuse de ce qui fait la vitalité et la bonne santé.

 

Parlez-nous de votre « routine » bien-être… 

 

J'ai longtemps pensé qu'une activité physique intense m'aiderait canaliser mon énergie et mes pensées, or c'est tout le contraire : pourquoi exciter un esprit agité ? Le Yin Yoga a été mon refuge, mon ancrage. C'est un yoga lent et méditatif, très centré sur les zones du bassin, l'ouverture du coeur, la respiration. Il permet une introspection et de se centrer, de se nettoyer, tout en prêtant une qualité d'attention au mouvement. C'est ma drogue !

 

Par rapport à la première édition de Sisterhood in Health, quelles sont les nouveautés ? 

 

Cette année, on veut aller encore plus loin et explorer les soins de l'âme, de l'esprit, de l'invisible magie du soin, de l’amour et de la Vie ! Voilà qui explique cette thématique « Magic Healing », avec l’exploration de soins plus « subtils » comme le chamanisme, le magnétisme, le reïki, le pouvoir du son et de la voix, le soin par les pierres, les Anges... Toutes ces méthodes que l’on pourrait juger irrationnelles, folles, inexpliquées ! Nous avons cherché à comprendre, entourées d'un bouquet de femmes-médecins-thérapeutes-praticiennes d’exception dont Arouna Lipschitz, mais aussi Kathryn Hudson, la femme qui dialogue avec les Anges, Isalou Baudet-Regent, auteur de « La magie du matin », Federcio Joko Procopio, moine bouddhiste zen, Géraldyne Prévot-Gigant, psychologue, Catherine Maillard, écrivain, Amandine Rousseau, comédienne. En deux jours, elles souhaitent faire émerger la magie de chacun, de chacune. Car « nous sommes tous dotés de talents, de dons cachés, peut être émergents. Cette magie, est personnelle, intime, mais elle est là, en nous, prête à se révéler, pour nous aider à atteindre notre véritable potentiel », affirment-elles. Encore faut-il savoir se faire confiance, s’honorer suffisamment et laisser la « magie » de la vie faire le reste.

 

Propos recueillis par Céline DUFRANC

 

EN SAVOIR +

www.sisterhoodinhealth.com

Date : 16 et 17 septembre

Où : Espace Féminalink, nouvel espace de coworking au féminin

58 bis rue de la Chaussée d'Antin Paris 9ème

 Voir le programme

 

Mettez une touche de BLISS dans votre vie !

Besoin d’un cours de yoga, d’un massage, d’un naturopathe, d’une séance d’hypnose ? A domicile, au cabinet ou pour un cours collectif, il suffit de cliquer sur blissyou.fr 

Bénéficiez de 10 € de réduction en indiquant le code ROSE lors de votre réservation.

Mis à jour le 11 sept. 2017

0 commentaire

À lire aussi :

L’utilisation d’un pseudonyme est fortement conseillée afin de protéger votre vie privée sur le site. La Communauté Rose est destinée à vous permettre d'apporter votre contribution aux thèmes de discussion proposés et vous êtes informé que les données qui y figurent ne peuvent être collectées ou utilisées à d'autres fins, et tout particulièrement à des fins commerciales ou de prospection. Vous pouvez demander à tout moment la suppression de vos commentaires en vous adressant à l’Association Rose. (Coordonnées ci-après). Conformément à la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 modifiée, l’Association Rose est le responsable du traitement mis en œuvre à partir de vos données à caractère personnel au titre de la gestion de votre compte et des services qui vous sont proposés sur le site. Vous avez consenti lors de la création de votre compte par le biais d’une notice d’information, à la collecte, au traitement de vos données de santé et à leur hébergement auprès de la société ATE. Vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition des informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer auprès de l’Association Rose en vous adressant à contact@rosemagazine.fr

Pour un meilleur confort de lecture, veuillez consulter le site www.rosemagazine.fr en format paysage, en pivotant votre tablette.
Bonne lecture.
Rose Magazine