Rose a besoin de vous !

Rose Magazine est un magazine associatif indépendant. Il ne reçoit pas de subventions. Notre liberté éditoriale est donc totale. Ce sont vos dons, soutiens, legs qui nous permettent de vous garantir une information de qualité et gratuite.

Rose est une association d’intérêt général. Votre don est déductible des impôts. Rose vous propose de donner aujourd'hui et simuler votre déduction fiscale de demain.

Pourquoi donner à Rose Magazine?

En donnant à Rose, vous contribuez à :

  • Editer 200.000 exemplaires du magazine, deux fois par an. Rose Magazine
  • Distribuer gratuitement ce magazine indépendant* à grande échelle, dans les centres de lutte contre le cancer et les hôpitaux publics.
  • Nous aider dans notre projet de développement : créer un site internet où les malades et les aidants pourront échanger, chercher une information fiable et obtenir un soutien personnalisé.

* Nous n'appartenons à aucun groupe de presse

Rose logo

Bienvenue sur Rose, le magazine du cancer au féminin

Je n'ai pas de compte, je m'inscris

    4

Description du cancer de la peau

La peau est constituée de trois couches de tissus : l’épiderme (couche la plus superficielle), puis le derme, et enfin l’hypoderme (couche la plus profonde).

La majorité des cancers cutanés naissent au niveau de l’épiderme. On distingue :

-       les mélanomes, qui se développent à partir de cellules appelées mélanocytes (comme des mélanocytes sont aussi présents dans l’œil, il existe des formes de mélanomes oculaires).
-       l
es carcinomes, qui se développent à partir de cellules appelées kératinocytes.

Les mélanomes apparaissent au niveau de la peau normale ou au niveau d’un grain de beauté. Ils sont plus rares que les carcinomes mais aussi plus dangereux, car leurs cellules cancéreuses se developpent plus profondément dans l’épiderme. Cette proximité avec les vaisseaux sanguins augmente le risque de métastases.

Les carcinomes se divisent en deux types :

-       les carcinomes basocellulaires se développent à partir de la couche dite "basale" de l’épiderme, majoritairement sur une peau saine ;
-      
les carcinomes spinocellulaires ou épidermoïdes se développent à partir de la couche "spinocellulaire" de l’épiderme, majoritairement à partir de lésions préexistantes de la peau.

 

Les différentes couches de la peau :

Différentes couches de la peau

Image : INCa, mise à jour octobre 2010

Cancer de la peau : facteurs de risque et prévention

Le principal facteur de risque des cancers de la peau est l’exposition aux rayons ultra-violets. Ces rayons UV (d’origine naturelle ou artificielle comme dans les cabines de bronzage) provoquent des mutations de l’ADN présent dans les cellules de la peau, mutations qui peuvent être cancérigènes. Nous ne sommes pas tous égaux face à ces expositions : les peaux claires (peu de mélanine) encourent un risque plus important que les peaux foncées.

Une exposition aux UV prolongée favorise l’apparition de carcinomes. Une exposition intermittente mais très forte (coups de soleil) favorise l’apparition de mélanomes. La meilleure prévention reste de modérer ces expositions aux UV et d'appliquer une protection solaire adaptée.

Les grains de beauté (appelés naevi) sont aussi un facteur de risque important de développer des mélanomes : plus ils sont nombreux, plus le risque est important. Dans ces cas, la meilleure prévention est de consulter régulièrement un dermatologue.

Parmi les autres facteurs de risque connus, on retrouve :

- un facteur héréditaire pour les mélanomes (gènes CDK4 et CDKN2A notamment) ;
- une baisse des défenses immunitaires pour les carcinomes ;
- l’âge pour les carcinomes : ces derniers sont diagnostiqués en moyenne à 66 ans pour les basocellulaires et à 76 ans pour les spinocellulaires.

Symptômes du cancer de la peau

Les symptômes de ces cancers regroupent surtout des lésions de la peau, qui prennent différentes formes selon le type de cancer (ex : grain de beauté anormal pour un mélanome).

Le carcinome basocellulaire peut présenter plusieurs aspects :

-       la forme d’un nodule ferme et rosé (forme dite nodulaire) ;
-      
la forme d’une anomalie plane et rouge (forme dite superficielle) ;
-      
la forme d’une plaque dure et brillante mal délimitée (forme dite sclérodermiforme).

Le carcinome spinocellulaire apparaît majoritairement sur des zones exposées au soleil. Une lésion cutanée qui naît sur une zone exposée peut donc amener à consulter un dermatologue.

Il est rare que les cancers de la peau présentent des symptomes autres que locaux. Si tel est le cas, cela signifie que la maladie est déjà à un stade très avancé et que le cancer s'est étendu à d'autres organes.

Cancer de la peau : dépistage et diagnostic

 

 

Le meilleur moyen de dépister les cancers de la peau est une surveillance régulière des grains de beauté et des anomalies cutanées.

 

Pour surveiller ses grains de beauté, il faut utiliser la règle de l’ABCDE :
-      
A pour Asymétrie (si le grain de beauté n’est pas bien circulaire) ;
-      
B pour Bords irréguliers ;
-      
C pour Couleur, quand celle-ci n’est pas homogène ;
-      
D pour Diamètre (supérieur à 5 mm) ;
-      
E pour Evolution, quand le grain de beauté a changé d’aspect.

 

 

Le dermatologue vérifiera également tous ces points pour évaluer la dangerosité d’un grain de beauté. Il analysera également tous les naevi et les éventuelles lésions cutanées à l’aide d’un appareil grossissant : un dermascope.

 

En cas de doute sur un grain de beauté ou sur toute autre lésion cutanée, le dermatologue effectuera une biopsie afin de déterminer si les cellules sont ou non cancéreuses.

 

Traitements du cancer de la peau

La chirurgie est le principal traitement des cancers cutanés. Lors de cette opération appelée exérèse, la lésion est retirée entièrement, quand cela est possible, ainsi que quelques millimètres de tissus sains périphériques. L’analyse du tissu prélevé permet de vérifier si les cellules cancéreuses sont restées localisées. Le retrait des ganglions lymphatiques proches de la lésion (curetage) est aussi pratiqué en cas d’extension de la maladie.

Il existe d’autres moyens de détruire un carcinome : cryochirurgie (traitement à l’azote liquide), radiothérapie (parfois d’ailleurs en complément de la chirurgie), curetage-électrocoagulation (retrait de la tumeur puis cautérisation), laser au dioxyde de carbone, chimiothérapie sous forme de crème appliquée localement, etc.

Dans le cas de mélanomes, des traitements complémentaires à la chirurgie sont proposés si la maladie s’est étendue, ou en cas de récidive : radiothérapie, radiofréquence, chimiothérapie, thérapies ciblées ou médicament immunomodulateur (qui stimule les défenses immunitaires afin qu'elles combattent les cellules cancéreuses).

Cancer de la peau : statistiques

Près de 80 000* cancers de la peau sont diagnostiqués chaque année en France. Les plus fréquents sont les carcinomes basocellulaires (70 %*). Avec la mode des "peaux bronzées" et les expositions de plus en plus importantes au soleil, le nombre de cancers de la peau est en très forte progression depuis quelques années (multiplié par 2 pour les mélanomes en 10 ans*).

En 2010, 8 250** nouveaux cas de mélanomes cutanés on été diagnostiqués en France. La survie relative pour ces cancers (pour les diagnostics portés entre 1989 et 1997) est de 96 %** à 1 an et de 87 %** à 5 ans.

*Source Fondation Arc
**Source INCa

Plus d'infos sur le cancer de la peau...

Consulter la brochure : Les cancers de la peau de la Fondation ARC
Consulter la brochure : Hérédité et cancer de la Fondation ARC
Consulter la brochure : Les traitements du mélanome de la peau de l’INCa
Consulter la brochure : Détection précoce des cancers de la peau de l’INCa
Consulter la brochure : La prise en charge de votre mélanome cutané de l’INCa
Consulter la brochure : Rayonnements ultra-violets et risques de cancer de l’INCa
Consulter la brochure : Cancers de la peau : risques professionnels de l’INCa

 

Fiche réalisée en partenariat avec la Fondation ARC

Forum

Les discussions en cours :


Pour un meilleur confort de lecture, veuillez consulter le site www.rosemagazine.fr en format paysage, en pivotant votre tablette.
Bonne lecture.
Rose Magazine